29/08/2006

2 ans ça se fête !

Avec trois jours de retard, je m’auto souhaite un joyeux anniversaire.
Et puis je dédicace ce post à Mathieu Kassovitz, que j’ai trouvé extrêmement classe il y a une semaine lors de la très bonne émission Autofocus. sur France 4 !
Le principe de cet objet télévisuel, est un invité seul devant un écran plasma et qui réagit à des images et des vidéos qu’on lui envoie. Tout ceci suit scrupuleusement l’historique du réalisateur.
Arrive l’affiche des Rats de Manathan de Bruno Mattei, nanar monumental dont je vous ai déjà causé, . et il avoue avoir un énorme faible pour ce film, « tant l’amour pour le cinéma du réalisateur transpire à travers ce film ! »
Je trouve ça tout de même bien qu’un type comme lui défende ce genre de film !
Et puis comme il dit : « On n’est pas obligé de réussir au cinéma ! ».
Ceci pourrait une vraie devise pour toute œuvre d’art : des fois on se plante, ou on a pas de talent, mais la foi en son art suffit pour qu’on se souvienne de toi jusqu’à la fin de ta vie !
L’homme qui a réalisé Les Rats de Manathan restera un vrai mythe pour beaucoup de cinéphiles, comme celui qui créa L’abime des morts vivants de Jesus Franco, . qui est « mon » film culte, mon nanar à moi, que j’avais vu chez un ami car il avait la VHS, 10 F au Mammouth du coin !
Un jour je suis retombé sur ce film, et j’ai bien failli pleurer de bonheur, quand j’ai revu cette scène mythique, où un acteur peu convaincu par son texte dit pendant dix minutes : « Les morts vivants, les morts vivants, les morts vivants… »
Un chef d’œuvre je vous dis !

23:56 Écrit par Avis de temp dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.