24/08/2006

The Blade de Tsui Hark

L’autre jour je me suis loué le cultissime film de Tsui Hark : Blade et nom d’un chien, qu’est ce que film est bien !
J’ai beaucoup pensé à vous, Monsieur tout le monde, car j’imagine que vous devez considérer, comme beaucoup, que ce film est un pur chef d’œuvre.
Il est vrai que ce film de sabre est incroyablement bien réalisé, les scènes de combats sont hyper réalistes, et le scénario est simple mais terriblement efficace.
En fait, Tsui Hark reprend le mythe du forgeron manchot, qui veut venger le meurtre de son père, et pour arriver à ses fins arrive à travailler des techniques de kung fu, grâce à un manuel à moitié brûlé.
The Blade a été un flop a sa sortie à Honk Kong mais reste un vrai film culte dans la longue filmo du producteur réalisateur si prolifique !
Tout d’abord ce qui change ici c’est tout d’abord l’envie de réalisme de Tsui Hark, qui n’hésite pas à poser sa caméra, là où ne l’attend pas pour qu’on est l’impression d’être un témoin des scènes de combat, comme si on se trouvait au milieu d’un marché ou en plein milieu d’une bataille.
En prime, on se retrouve face à une œuvre sombre, qui nous montre une face violente de l’époque médiévale chinoise, où on se retrouve propulser dans une société où la loi du plus fort prime !
The Blade fait énormément penser aux westerns crépusculaires tels que la Horde Sauvage de Peckinpah ou Il était une fois dans l’Ouest de Leone. On a franchement affaire à un aussi grand film.
Une chose enfin amusante, est que ce film est sorti un an après le très étrange Cendres du temps de Wong Kar Waï, qui rendait hommage à sa façon au Wu Xian Pan (films de sabres).
Vous l’avez compris, The Blade est un film à voir d’urgence !

15:42 Écrit par Avis de temp dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je confirme Arf, tudieu quel film. Un des plus méchants et des plus tristes que j'aie vue dans ma longue carrière de cinéphile.
Et pourtant qu'est-ce que j'ai ricané à la lecture du synopsis (un manchot vengeur apprend à se battre avec un demi-sabre en lisant un livre à moitié brûlé... mwarf).
J'ai toujours détesté le questionnaire "quel livre/film emporteriez vous sur une île déserte". Mais quand je consens à y répondre, je réponds toujours The blade ;-)

Écrit par : mtlm | 26/08/2006

Les commentaires sont fermés.