22/05/2006

Giant Drag : Hearts and Unicorns

L’an dernier sortait un disque incroyable et surtout totalement inattendu à savoir le magnifique Future Perfect d’Autolux. Cet album était archi inspiré par les sons 90’s anglais à savoir My Bloody Valentine, Ride and co.
Quel rapport avec Giant Drag me direz vous, et bien tout simplement par ce que ce duo est, comme Autolux, de Los Angeles et qu’ils font de la noisy pop ultra inspirée par les sons 90’s anglais à savoir My Bloddy Valentine, Ride and co. Incroyable non ?
Giant Drag est le projet de deux jeunes gens ultra doués, qui savent faire sonner leurs guitares et sortent ici un premier album ultra prometteur, tant les compositions sont étonnantes, et déjà d’une maturité ahurissante.
Je ne connais pas leur age, mais quand on voit leurs photos on a vraiment l’impression qu’ils ont à peine 18 ans, et ont déjà compris que l’intégrité payait.
Vous serez réellement surpris par ce disque, qui a véritablement une âme, des véritables chansons étonnamment bien écrites, un univers bien à lui, un son brut et doux à la fois, et surtout vous découvrirez une nouvelle personnalité à suivre, à savoir Annie Hardy, qui a vraiment une voix attachante, mais qui sait aussi montrer les crocs...
En prime, il existe une version avec un titre bonus à ne pas louper, à savoir une reprise incroyable du Wicked Game de Chris Isaak !
Enfin, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seul, ce groupe nous prouve que Los Angeles est enfin une ville fréquentable, car c’était quand même la capitale du hard rock, des pantalons moules burnes et des coupes de cheveux les plus affreuses du monde entier. Il semblerait que L.A. soit en train de devenir l’Eldorado de la nouvelle scène noisy pop américaine ! Chouette non ?

11:02 Écrit par Avis de temp | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.