22/05/2006

Asyl : Petits cauchemars entre amis

J’ai découvert Asyl en 2003, au moment où ils étaient sélectionnés pour les découvertes du printemps de Bourges. Ils avaient donné ce jour là un concert explosif, habillé tout de blanc, j’ai eu l’impression de voir les Hives, et me suis promis de suivre de très près la carrière de ce quatuor de la Rochelle.
Trois ans se sont écoulés, entre temps Asyl a ouvert pour The Stranglers, Killing Joke, The Distillers, The Rakes, et j’en oublie. A chaque fois où je les ai vu, j’avais l’impression que ce serait le dernier concert, tant l’intensité balancée à la gueule du public était si forte ! Après deux E.P., voici le premier album de ce groupe dont dès maintenant on peut dire qu’il sera difficile de passer à côté, tant les critiques sont unanimes !
Asyl aime le vieux rock qui fait mal, pas pour rien qu’ils reprennent un titre de Gun Club, ou de Strychnine Leur premier disque est produit par le grand Andy Gill, guitariste des très influents Gang Of Four, et producteur du précédent opus de Killing Joke. Ce monsieur sait faire sonner les guitares et Asyl aussi !
Ainsi, Petits cauchemars entre amis est un cocktail Molotov qui vous pète à la gueule dès le premier titre, et très franchement je n’ai absolument jamais entendu un groupe français sonner de la sorte. Andy Gill a réussi à faire ressortir sur la bande, toute l’énergie de ce quatuor si impressionnant en live.
Pendant tout ce disque plane l’ombre des Eighties Matchbox B-Line disaster, à la période de leur premier disque, car il n’y a quasiment pas de temps mort chez Asyl, à part le titre Pierres Brulantes, dont je préfère la version du E.P. Tous les autres morceaux sont ultra puissants, et sont d’une énergie jamais encore rencontrée dans notre bonne contrée !
Attention, Asyl sont en plus beaux gosses, et n’ont qu’une envie : envahir le monde, et surtout être la réponse à tous les groupes anglo saxons qu’on entend tous les jours sur nos ondes ! Vous l’avez compris Petis cauchemars entre amis est le disque, qui pourrait bien vous faire dire qu’en fait en France, on sait faire du rock !

10:59 Écrit par Avis de temp | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.