13/02/2006

Vorace d’Antonia Bird

Il y a quelques temps Lord Gomez, le chanteur de Kunamaka (moi manger toi en laotien) m’avait fait part de son admiration pour un film sur le cannibalisme hors norme à savoir Vorace ! J’ai enfin visionné cette œuvre étrange et je ne l’ai absolument par regretté !
Ce film se déroule en 1847, au moment où les Etats-Unis se battent contre les mexicains pour avoir le texas. Un jeune homme se retrouve élu héros de guerre, malgré une franche lâcheté témoignée sur le champ de bataille, on l’envoie à Fort Spencer, soit un trou pommé dans la Sierra Nevada, où rien ne se passe. Sauf qu’arrive un soir d’hiver, un homme qui explique que tout son convoi a été décimé par un cannibale …
Vorace est un film d’homme réalisé par une femme, en prime elle est anglaise et va donc nous balancer un western horrifique, avec un humour noir totalement anglais, et une métaphore plus qu’affirmée sur l’homosexualité. Rien que pour ça, ce film américain est une réussite ! Il faut dire que les acteurs sont tous bons, la réalisation est classe et est bien loin du film d’horreur de base.
Il y a tout de même une chose étrange pour ce film, c’est qu’on pourrait croire que c’est un vrai film d’auteur, sauf qu’Antonia Bird s’est retrouvée sur le tournage du jour au lendemain, car le premier réalisateur qui avait été choisi a été remercié très vite pour divergence artistique. Elle a donc atterri à la tête d’une production, où le casting était choisi et se retrouve à tourner entre la Slovaquie et le Mexique. Malgré cela, la jeune réalisatrice, qui vient du théâtre et aussi des productions télévisuelles, a réussi un véritable tour de force, soit imposer un véritable style dans un pur film de commande.
En prime, la bande originale est réellement surprenante et ce n’est pas étonnant car elle a été composée par le grand Michaël Nyman (compositeur entres autres de Peter Greenaway) et Damon Albarn (oui oui le chanteur de Gorillaz et de Blur).
Vous l’avez compris, Vorace est un film à voir d’urgence, car il est vraiment unique, drôle et dérangeant !
Au fait, courez sur la page média du site de Kunamaka, et ainsi vous découvrirez leurs clips si réussis, et surtout si barrés !
Enfin, sur IMDB, j’ai pu voir qu’Antonia Bird est en train de préparer un thriller qui se déroule au XIXème siècle en écosse, et parlera de deux psychopathes, le titre : The Meat Trade, à priori ça va encore causer bouffe ! Cool à suivre…

11:09 Écrit par Avis de temp | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Rah Je l'adore. Avec sa réplique mémorable (parmi beaucoup d'autres):

"It's lonely being a cannibal. Tough making friends."

tout le paquet dispo sur l'imdb

http://www.imdb.com/title/tt0129332/quotes

Écrit par : mtlm | 14/02/2006

hé hé p'tit jeune...

Écrit par : Blodhorn | 14/02/2006

Les commentaires sont fermés.