08/01/2006

The Islands : Return to the sea

Sonnez hautbois, trompettes, flutiaux, korg, violons… j’ai enfin l’album de The Islands et il est GRAND ! Bien entendu je l’achèterais à sa sortie !
Si vous voulez savoir comment j’ai entendu parler de cet album, qui ne va sortir qu’en mars prochain, il faut que vous reveniez sur le post du 12 novembre 2005.
J’ai donc pas mal attendu pour récupérer ce disque, et au départ je dois avouer j’ai été un peu étonné, car l’album commence par un titre de 9 minutes, alors que ce que j’aimais chez The Unicorns c’était leurs morceaux courts…
En fait return to the sea s’annonce comme un grand disque, car à la première écoute il semble être tout petit, avec un son minimal (attention je ne sais pas si j’ai la version définitive…), mais quand on prend le temps de l’écouter attentivement, on se rend vite compte que ce disque est bourré de grandes chansons, et surtout que ça ne ressemble qu’à The Islands !
Il faut bien l’avouer ces derniers temps on avait tendance à écouter pas mal de « sous Arcade Fire », je pense surtout aux tacherons de Clap Your Hands Say Yeah !
Ici on a affaire à un groupe intègre, qui sait composer des chansons, et surtout qui se fout de la hype.
Je suis très curieux de voir si la presse française va déjà parler de ce groupe, ou le descendre, ou l’encenser… On s’en fout me direz vous ? Et bien non, car si on veut avoir une chance de voir ce groupe en live, il faudra déjà que la presse en parle et aussi qu’il soit dignement distribué. La bonne nouvelle c’est que pour l’Europe il va sortir chez Rough Trade, ce qui est déjà un signe de qualité pour pas mal de journalistes, et ils ont aussi une vraie distribution en France !
En tout cas Montréal nous balance une nouvelle fois un groupe de pop bien secoué, mais qui ici n’a pas peur de s’aventurer dans des univers musicaux, où même les plus téméraires n’y mettraient pas un orteil, rien que pour cela The Islands valent le détour.
Si vous voulez patienter vous pouvez écouter le Guerolito de Beck où vous retrouverez un remix réalisé par The Islands, et aussi un par Th’Corn Gangg (leur projet hip hop)…
Au fait ce n’est pas la pochette de l’album,mais une photo de leur tee shirt, je l’ai prise sur la galerie de photos de mademoiselle Cirocco Jones !
Voila vous savez tout, maintenant on va voir comment ce disque va être accueilli et quel avenir va être réservé à The Islands.
Chouette à suivre…

12:46 Écrit par Avis de temp | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

molo sur les basses et rough trade c'était un bon label y'a 15 ans, ils sont comme les autres maintenant, y signent à tour de bras des trucs potentiellement hype pour faire de la thune, t'emflamme pas maxou, rough-trade c'est aussi hype que le reste, et si y faut que la presse en parle pour faire tourner un groupe, faudrait peut-être que les programmateurs arretent de lire les inrocks et prennent des risques, c'est leur boulot non??

Écrit par : Spliff boy | 13/01/2006

Les commentaires sont fermés.